La robe de secours

A la réflexion, la robe patrones que j’ai posté sur ce blog il y a quelques semaines ne me va pas : la couleur, je pense. Pourtant, il me restait encore un bon mètre de mon crêpe jaune poussin et une furieuse envie d’une petite robe fermée par un lien sur les épaules (vu sur un catalogue d’une célèbre enseigne de vente par correspondance, l’été dernier, qui m’a trotté dans la tête pendant des mois)

Un bon mètre, certes, mais ça restait un peu court pour la longueur. J’ai donc, sur les bons conseils de La Grand-mère, laissé la doublure apparente. J’aime bien l’effet bicolore, qui fait un rappel de la couleur du lien sur le haut de la robe.

Le modèle de base est celui de la robe F du livre Ma petite garde robe. J’ai utilisé le devant, en creusant un peu l’encolure, et le dos mais pas les manches raglan. J’ai simplement cousu le crêpe et la doublure endroit contre endroit sur l’encolure et les emmanchures.

Puis j’ai cousu sur les bords supérieurs du devant et du dos, sur l’envers, un biais en satin jaune, pour créer une coulisse.

Le lien sur l’épaule est constitué d’une seule grande écharpe : un morceau de tissu de deux mètres sur 20 cm, plié en deux pour donner une largeur de 10 cm. Elle est glissée dans les coulisses pour créer les bretelles. Elle permet de régler la robe, plus ou moins longue, plus ou moins échancrée … et laisse de la marge pour faire un gros noeud sur l’épaule !

Le parapluie de La Petite Fille, abandonné dans un coin…

← Previous post

Next post →

1 Comment

  1. Nicole

    Elle est superbe ! J’aime beaucoup !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.