Les Zélie Décousue au mariage du Père et de La Mère

Inutile de faire durer le suspense, c’était une mariage pluvieux.

Il paraît d’ailleurs que ce qui rime avec “mariage heureux” est “mariage plus vieux”, et non “pluvieux” (ce qui nous arrangeait plus, mais ne faisons pas la fine bouche, le repas était exquis).

Une petite contrainte s’est imposée pour habiller La Mère, la mariée : un petit bidon de trois mois, qui s’est casé sans problème dans une robe à taille Empire.

Le patron de base est un costume 1900 de Simplicity (numéro 8399) (celui de gauche) modifié. Les manches ne sont pas réalisées et le tissu du dessus est coupé sur le même modèle que la doublure. Aucune fermeture non plus car tout est élastiqué. J’ai réalisé des coulisses sur les emmanchures, toute l’encolure et à la taille.

La doublure est un coton de chez Toto rebrodé : c’est ce qui donne l’aspect brillant que l’on voit par transparence. Le tissu du dessus est une mousseline de soie vert olive qui provient de la fermeture d’un atelier lyonnais. La taille est soulignée par un galon d’organza avec des petites perles, cousu directement sur la robe portée (et sans piquer La Mère, bravo La Grand-Mère !)

Pour le Marié, Le Père, le costume était déjà réalisé et présenté ici. Les chaussures et la chemise ont changé. Pour terminer le costume et transformer Le Père en dandy, il a souhaité un nœud papillon (et l’a noué tout seul !). Le tuto de Petit Citron était parfait.

Pour La Grand-Mère, le costume était une création. La jupe est une interprétation libre du sarouel Farfelu Teen de Her little world, revisité pour en faire une jupe dans un coton tana lawn qui ressemblerait presque au liberty lodden. Les poches sont réalisée avec le même tissu que le haut.

Le haut est un voile de coton et soie. Il s’agit du modèle U, la blouse à col drapé de Ma petite garde robe.

Enfin, La Petite Fille était paraînée civilement par la même occasion. Elle portait une bubble dress de Oliver + s.

Réalisée en liberty mark rose. Doublure en voile de coton blanc.

Il pleuvait, disais-je. Un petit gilet s’est imposé : un gilet de FAM (Lang Yarns) 187 avec un petit point très pénible que La Grand-Mère a dû finir en catastrophe à cause des nausées incapacitantes de La Mère. Mais quel résultat ! La laine de Drops alpaca et soie donnait un échantillon semblable au modèle, avec la douceur en plus !

Allez, mariage pluvieux ou pas, on était bien habillé au moins !

← Previous post

Next post →

Laisser un commentaire