Le manteau Sixties

Que faire d’un superbe lainage à carreaux orange, 100% laine, pas évident à assumer ?

Le destiner à un manteau enfant, qu’il faut laver tous les deux jours et qui ne lui ira bien qu’une saison ?

Non ! Zélie Décousue préfère porter et assumer, et, tant qu’à y être, exagérer le côté vintage !

Modèle Burda 103 de septembre 2011. Lainage mousseux en pure laine de Quartier des tissus.

Pour la doublure, pas de synthétique ! Une matière ,naturelle s’imposait : la flanelle par exemple, pour ajouter une doublure plutôt chaude et confortable.

Doublure en flanelle teinte avec la teinture Dylon terracotta.

Voici le détail de la bride qui forme le col montant, un bijou de confort hivernal et -pour une fois- un montage d’une facilité assez déconcertante (vu mes divers accrochages avec les modèles Burda).

Les boutons sont recouverts avec le tissu du parement de col, un coupon d’ameublement de chez tissu Agniel.

Enfin, les boutons sont renforcés par un deuxième bouton cousu sur l’envers, qui permet de supporter une partie de la pression exercée sur la couture.

Une fois porté :

Encore un modèle de Burda réalisé bien longtemps après la parution du magazine. Comme ils disent sur Glamour, c’est tellement automne-hiver 2011.

Tant pis, le confort transcende la mode !

← Previous post

Next post →

1 Comment

  1. Grâce au lien je découvre ce manteau, qui me fait de l’oeil depuis sa sortie, et dont je n’avais jamais vu de réalisation. Il a beau faire tellement 2011, sa coupe est vraiment belle. (désolée, j’accroche moins sur le tissu!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.