Recyclage(s)

Juillet 2021.

Après les avoir cousu, j’ai parfois été déçue d’un vêtement : pas pratique, pas (ou plus) à ma taille, finalement ne me plaît pas… J’en ai donc recyclé quelques uns.

Le premier recyclage est un simple retrait des manches, afin de moderniser le tout. Avant :

Robe A du Fait-main numéro 365 de juin 2012, tissu coton à pois Toto, publication janvier 2013.

Après (2020) :

Les emmanchures sont terminées par un biais. Je porte parfois cette robe, je la trouve un peu habillée et il me manque des occasions.

J’ai cousu la robe Luisa de Make my lemonade, en février 2015.

DSC03570

L’ampleur de la robe m’a dérouté à l’époque. Quand on voit que je me couds des robes de 4 mètres de tissu, cela prête à rire à présent ! Voilà en tout cas ce qu’est devenu Luisa en 2017 :

L’ourlet est largement raccourci, les côtés sont rabotés pour avoir une couture droite. Je porte régulièrement cette blouse.

Cette robe m’avait bien fait rire à l’époque (juin 2015). Je n’avait pas osé le publier à l’époque, mais les photos shootées pour cette robe sont enregistrées dans le fichier “robe cagole”.

Après l’avoir regardé trois ans, je l’ai coupée en deux.

La jupe est rallongée grâce à l’ajout d’une bande de tissu (sans élastique, c’est du jersey qui se tient bien).

J’ai très souvent porté la jupe (depuis l’été 2018), un peu moins le haut (shooté seulement en 2019), porté ici avec le patron gratuit Justine de ready to sew, publié ici.

Je n’ai jamais porté la combinaison DKNY de Patrones cousue en 2019.

J’ai exploité le côté pyjama de la combi en la coupant en deux, pour faire un ensemble de nuit en 2020.

Rajout d’une ceinture élastiquée pour le short.

L’ourlet du haut est simplement surjetée pour conserver le maximum de longueur. Rajout d’un lien pour remplacer la fermeture éclair.

Et le tri continue ! Il m’est très difficile de regarder les vêtements cousus pleurer au fond de mon placard, vu le temps que je passe à les confectionner. Cette fois-ci, c’est l’aînée qui donne de sa personne ! A bientôt 11 ans, elle se rapproche de la première taille adulte.

Première couture toute simple, il s’agit d’une combinaison Kiabi cache-cœur en viscose, trop petite, qui est devenu un pantalon d’été, grâce à l’ajout, toujours simplissime et efficace, d’une ceinture élastiquée prélevée sur le surplus coupé du tissu.

Et la dernière mais non la moindre, voici comment recycler une robe devenue un peu courte, que je ne portais plus :

Robe F du livre Ma petite garde robe. un peu modifiée, crêpe jaune et doublure coton marron Toto.

Grâce à son lien adaptable, c’est devenue une robe d’ado, sans aucune retouche!

Je suis toujours dans la réflexion concernant l’avenir de ce blog, qui sera encore consultable mais à une autre adresse. A très vite pour le défi burda !

← Previous post

Next post →

1 Comment

  1. Super article ! Tes adaptations sont très réussies. Pas facile de se botter le derrière pour reprendre un vêtement sur lequel on a déjà passé des heures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.