Petite blouse à pois

Aaaaaaaaahh, la petite blouse sage à col claudine !

Le nom vient d’un photo de Colette, la fameuse auteure de la série Claudine (Claudine à l’école, à Paris, en ménage…).

Sur cette photo, Colette est habillée en écolière, avec un col rond, comme son héroïne dans Claudine à l’école, pour illustrer la première de couverture du bouquin. Le nom est resté.

Je ne sais toujours pas si on peut encore porter cette pièce ultra vintage une fois que la trentaine est passée (pas passée depuis longtemps, mais bon quand même…). Tant pis, il m’en fallait une.

Même tissu en coton et même numéro de Fait-main que pour cette robe, présentée à la fin d’un message qui cause du noir dans la mode…

Taille 36 sans les marges de couture : mesures parfaites pour mon 36 du commerce. La blouse est légèrement ajustée et toujours confortable.

Le col est en coton et soie, tissu parfait déniché, dans un moment de grâce, dans le fouillis de l’Entrepôt montpelliérain. Si c’était à refaire, je n’aurais pas entoilé le col, je l’aurais triplé avec une autre tissu pour opacifier le tout sans rigidifier de trop.

 Le col claudine revient tout au long du XXe siècle, porté par Audrey Hepburn notamment, avec son célèbre chemisier rouge à col arrondi.

Dans les années 1960, il permet de décaler les vêtements en expriment un mélange innocence/libération du corps.

En 2012, on n’a vu que lui. Un article de la blogosphère titre tout de même sur sa fin probable. Aurais-je un col de retard ?

La rue ce printemps le dira.

← Previous post

Next post →

3 Comments

  1. c’est bon tu peux la porter même si Colette commence à dater :O à choisir je préfère ton look au sien de très loin hihihi

  2. mamie la fée

    christina c a dit dernièrement, pas de col claudine après 35 ans !!

  3. Ouf, je suis encore dans les temps ! Mais plus pour longtemps, faut que j’en profite vite vite )

Laisser un commentaire